• Il y aurait toute une étude à faire sur Delacroix et les animaux, principalement les chevaux et les fauves, lions, tigres, panthères. Ce qu'il aimait en eux, c'était d'abord d'être eux-mêmes, sans compromission, grâce à la rectitude de leur instinct, d'être tels que la nature les a faits, avec la splendeur de leur robe et la souplesse de leurs mouvements. Il voyait en eux des spécimens remarquables de l'inépuisable imagination créatrice, de la fécondité sans limite de la nature...
  • La révolution numérique, chacun en est désormais convaincu, bat son plein. Images, sons, écrits, argent, flux de communication, rien ne semble échapper à la frénésie de la dématérialisation. Enfin, avec les réseaux sociaux, l'homme en vient à se partager lui-même. Pour ce faire, il utilise des pseudos, des représentations virtuelles : des avatars. La migration de la civilisation du monde physique vers le monde virtuel (moins polluant et moins consommateur de ressources) ne serait-elle pas une parade que la nature aurait trouvée pour préserver la vie ? Dans ce cas, l'homme, en tant qu'individu physique, a-t-il encore une place dans ce nouveau monde virtuel ? Hervé Astier est spécialiste d'Internet et des nouvelles technologies...
    • Hervé Astier
    • Dangles
    • 20906
    • 9782703309062
    • oui
  • En compagnie d'un piéton amoureux de Paris, Eric Hazan, parcourons le Paris de Balzac, Stendhal, Hugo ou Nerval, un Paris qui resplendit ici dans les tons frais et joyeux des aquarelles et dessins réunis par l'architecte Destailleur et conservés au département des Estampes et de la Photographie de la BNF. Ce Paris aux allures de cité encore médiévale, qui enchaîne les révolutions, couronne les empereurs et restaure par deux fois la monarchie, c'est le Paris d'avant Haussmann : du Marais au Quartier latin, du faubourg Saint-Germain au Palais-Royal, du pont des Arts au pont Neuf, des théâtres des Boulevards au Louvre, on circule à cheval, on pêche dans la Seine, on patauge dans la boue de rues sans trottoirs, on court les théâtres, on s'installe aux toutes nouvelles terrasses des cafés...
  • Winslow Homer reçut de nombreux honneurs au cours de sa vie, telle la médaille d'or de l'Institut Carnegie dont le directeur des beaux-arts, John W. Beatty, qui rendit visite à Homer à Prout's Neck en 1903, écrivit ensuite : «À l'époque, sa réputation parmi les peintres du monde était à son apogée. Dans les ateliers d'Amérique, le nom d'aucun peintre d'art moderne ne jouissait d'une reconnaissance supérieure ni n'était prononcé avec une estime plus profonde et plus sincère...
  • La nièce de Marie-Paule, âgée de 15 ans, fait une fugue. Afin de la retrouver, Marie-Paule Chevalier fera appel à son ami le sergent-détective Simon Bernard qui la mettra en contact avec Peter McTavish, un ancien membre des motards qui purge une peine de prison à vie. Pendant que Simon Bernard enquête sur une série de meurtres sordides d'adolescents, Marie-Paule acceptera d'infiltrer un gang qui font de la prostitution juvénile sous les bons conseils du taulard repenti...
    • Catherine Doré
    • AdA
    • 30731
    • 9782896673803
    • oui
  • Revenant pas à pas, année après année, sur les traces de Marx, Jean-Emmanuel Ducoin s'interroge : comment et pourquoi son oeuvre s'est imposée à lui. Il questionne l'histoire du marxisme, la biographie de l'auteur du 'Capital', les conditions objectives, personnelles et publiques, dans lesquelles sa pensée a pris son essor. Plus exactement, il en fait la généalogie au regard de sa propre histoire, la prend à bras-le-corps...
  • Lorsque la petite Jade, 5 ans, lors de vacances au bord de la mer annonce à sa grand-mère que Lucille, la plus sage et âgée des baleines qui sillonnent les mers lui a annoncé qu'un jour elle deviendrait une sirène, sa Mamie Dutour, qui est émerveillée par l'imagination de sa petite-fille, est loin de se douter de l'importance que tiendra cette chimère, dans un avenir proche. Quelques années plus tard, un 25 décembre au matin, l'enfant sera la seule survivante d'un terrible accident de voiture, qui la plongera dans un coma traumatique...
    • Stéphane Bourget
    • AdA
    • 30737
    • 9782896673889
    • oui
  • Comme pour la prostitution, on dit de la pauvreté qu'elle a toujours existé et qu'elle existera toujours. On trouve toutes deux acceptables tant qu'elles ne nous touchent pas personnellement. Malgré notre refus d'envisager d'y mettre fin, nous exigeons des lois garantissant égalité et équité. Étrange dichotomie ! De la même façon, les crises économiques se produisent à répétition depuis deux siècles sans qu'on remette en question le système bancaire, et encore moins le gouvernement qui l'endosse...
    • Ghis & France
    • Ghis
    • 30770
    • 3660341307700
    • oui
  • «Heureux ceux qui aiment les fleurs ! Heureux ceux qui n'aiment que les fleurs !» - Alphonse Karr. Si, de J. J. Grandville (1803-1847), l'on connaissait les illustrations pour 'Robinson Crusoé' de Daniel Defoe, 'Don Quichotte de la Manche' de Miguel de Cervantès ou pour les Fables de Jean de La Fontaine, l'on (re)découvrira avec plaisir 'Les Fleurs animées', étonnant bouquet en couleurs de dessins zoomorphes, publiés par Garnier Frères en 1867, qui plurent jadis aux surréalistes...
  • Lorsqu'en 1492, Christophe Colomb pose le pied sur une île des Antilles, et non en Amérique, il a été précédé depuis des siècles, des millénaires même, par des marins intrépides qui avaient chacun une bonne raison de cacher leur connaissance de routes maritimes et surtout des conditions permettant la traversée. À l'aide de documents précis et irréfutables, en s'appuyant sur les découvertes archéologiques récentes, Thierry Wirth dresse ce constat accablant : ils y sont tous allés sauf Colomb ! Celtes, Vikings, Templiers, Chinois, et plus avant : Romains, Phéniciens, Égyptiens...