• Extrait de l'avant-propos : Cet ouvrage peut intéresser tous les lecteurs notamment les jeunes. Néanmoins, il s'adresse aussi aux personnes ayant vécu cette époque, aux curieux de cette période de notre histoire, peut-être également aux étudiants en histoire contemporaine, espérant qu'ils y trouveront de quoi agrémenter ou compléter leurs copies.

  • Pierre Mac Orlan écrivait : 'Une pièce de théâtre sur la guerre devrait comporter un décor d'horreur dédié à la flamme et à l'asphyxie. Et devant ce décor de carnage et de désespoir, on apercevrait deux ou trois clowns s'exerçant et prononçant les mots définitifs qui marquent la mémoire de l'homme pour toute sa vie'. '5ème de Campagne' est l'histoire d'un jeune engagé volontaire affecté à l'artillerie - les fameux 75 ! - Pêle-mêle, on y trouvera les sottises du dépôt, les portraits hauts en couleur des 'sous-off' grincheux ou ridicules, le front, les mines, les obus, les copains, la lâcheté de certains, les mitrailleuses et les marmites, les nuits noires illuminées de fusées...
  • En juillet 1998, on fit des funérailles nationales aux dépouilles de la « famille Romanov », auxquelles ne voulut point paraître le Patriarche de Moscou, Alexis II. Pourquoi ? C'est ce que vous apprendrez à travers cette enquête passionnante, qui se lit comme un roman policier. L'auteur a eu accès à des documents inédits qui bousculent toutes les conclusions publiées à ce jour. Broché - 14 x 21,5 - 196 pages
  • 'Spécialiste des conflits contemporains, notamment des guerres d'Algérie et d'Indochine, Patrick-Charles Renaud s'affirme comme un historien consciencieux et méticuleux. Son dernier livre Aviateurs en Indochine lui a valu de nombreux articles de presse élogieux et l'attribution du Prix Raymond Poincaré.'










  • Dès novembre 1954, une guerre que l'Histoire parviendra difficilement à nommer débutait en Algérie. Pour les fantassins français opérant au sol dans un pays immense et par des conditions climatiques extrêmes, l'appui de l'aviation s'est vite révélé indispensable. Durant huit ans, les pilotes et les équipages se sont efforcés d'épauler leurs frères d'armes arpentant les djebels, leur conférant ainsi une supériorité qui compensait l'avantage du terrain dont bénéficiaient parfois les moudjahidin...
  • Après les combats de Normandie, le rouleau compresseur allié s'est mis en route et son avance est foudroyante. Au centre du front : l'Ardenne, où quasiment personne n'envisage même l'éventualité d'une attaque. Contre l'avis de la plupart de ses généraux, Hitler joue son quitte ou double : une offensive de trois armées, sur un front de cent vingt kilomètres autour de Bastogne. Trente jours durant, la bataille fait rage, à tel point que le général Patton, lui-même, doute un moment de l'issue de la guerre...
  • Camille Desmoulins, figure majeure de la Révolution française, ne bénéficie pas d'une reconnaissance à la mesure de la place qu'il a occupée. Jeune Picard débarquant à Paris, où il se liera d'amitié avec Robespierre, il devient très tôt un fervent acteur du mouvement révolutionnaire. Passionné pour l'Antiquité, nourri de la lecture de Cicéron, il rêve d'une république à l'image de Rome ou d'Athènes...
  • Auguste Drouet est parisien et militaire de carrière. Il a quarante ans. C'est depuis peu un officier de réserve affecté dans l'administration militaire à la caserne de la Tour-Maubourg. Il devrait faire valoir ses droits à la retraite quand la Première Guerre mondiale éclate en août 1914. Il se porte alors volontaire pour intégrer un régiment d'élite et de choc, le 9ème régiment de marche de Zouaves et se jette sans peur dans la fournaise infernale de la Grande Guerre...
  • Machiavélique, empoisonneuse, criminelle, responsable du massacre de la Saint-Barthélemy : telle est pour une majorité de Français l'image de Catherine de Médicis. Or celle qui a gouverné la France pendant plus de trente ans, soit directement, soit par l'intermédiaire de ses fils, tous trois rois de France, mérite mieux que cette image caricaturale. Pragmatique et adepte de la négociation, l'éternelle dame en noir fut au contraire une infatigable faiseuse de paix, soucieuse de maintenir la concorde nationale, quitte à apparaître à chacune des factions qui s'entredéchiraient alors - huguenots et ligueurs catholiques - comme une menteuse et une intrigante...
  • Vestiges merveilleux d'une époque révolue, les châteaux de la Loire témoignent des fastes de cette époque. Sous la brillante apparence, ce sont les siècles qui trépignent : assassinats, pendaisons, amours interdites, exils, emprisonnemenets, pratiques magiques rythment cette vie de château ! Bref, que d'aventures, de toutes natures, si intensément présentées. Rien ne manque à ce récit épique qui vous propose une visite effrénée de l'histoire de tous les châteaux du Val de Loire...
mot de passe oublié ?