• Voici le récit palpitant de l'une des plus grandes offensives de charme de l'histoire : la campagne de Nelson Mandela pour unifier son pays, en un parcours de dix ans d'une cellule de prison à un tournoi de rugby. Ce livre a inspiré le film éponyme réalisé par Clint Eastwood avec Morgan Freeman et Matt Damon. En 1985, Nelson Mandela, alors incarcéré depuis 23 ans, entreprit de vaincre les partisans les plus impitoyables de l'apartheid, de ses geôliers jusqu'au commandement de l'armée sud-africaine...
    • John Carlin
    • Ariane
    • 27630
    • 9782896260706
    • oui
  • Georges Colleuil nous conduit au XIIIème siècle sur les pas de Jandal, l'enfant « marqué ». Dans cette quête initiatique, il est question de réincarnation, du massacre des cathares, du Talmud brûlé en place de Grève, de moines copistes torturés, de la fée Mélusine, de Djinns, d'anges, de génies, de rêves prémonitoires, de troubadours dévorés, d'ennemis invisibles, de tatouages mystérieux et magiques dont le pouvoir attise la convoitise des inquisiteurs, des empailleurs et de l'Université de Paris déversant ses escholiers dans les tavernes où des filles secrètes s'occupent gentiment d'eux...
  • Le mot « réalite´ » est un des plus prostitués de toutes les langues du monde. Nous croyons tous savoir ce qu’est la réalite´ mais, si on nous interroge, nous découvrons qu’il y a autant d’acceptions de ce mot que d’habitants sur la terre. Il n’est donc pas étonnant que les conflits sans nombre agitent sans cesse les individus et les peuples : réalite contre réalite. C’est une sorte de miracle que, dans ces conditions, l’espèce humaine existe encore...
  • Les 16 planches des Prisons (Carceri) dans les éditions de 1745 et 1761 (premier et second état). Détails. Bibliographie. 2001, 25 x 26 cm., br., 64 pages.
  • Au fil des années, ce livre s'est affirmé comme LE livre du hold'em no limit de tournoi, celui que tous les champions ont lu, relu, compulsé, étudié de près pour acquérir des bases solides en compétition. Technique de bout en bout, il ne brille pas par sa fantaisie mais c'est aussi en cela qu'il est précieux. Ce livre est un modèle de pédagogie : les explications sont progressives, beaucoup d'exemples sont utilisés...
  • Le minimalisme est un art de vivre. Il repose sur une démonétisation du quotidien, sur l'idée révolutionnaire que l'argent ne compte pas, ne se compte pas. S'il y en a, on le dépense exclusivement pour le fécond et le noble. Sinon, on s'en passe. Un art de vivre, donc. Imaginez une règle de vie forte et riche, porteuse d'une véritable ascèse quasi initiatique : ne jamais rien acquérir, ne jamais rien utiliser, ne jamais rien faire qui ne soit de la plus haute utilité et, en même temps, de la plus grande qualité...
    • Marc Halévy
    • Dangles
    • 20881
    • 9782703308812
    • oui
  • C'est un événement que de voir ce petit bijou créé en 1957 enfin disponible en français. Ce manuel de magie unique en son genre présente les tours de magie comme vous ne les avez jamais vus : avec des textes courts comme légendes de 700 dessins explicatifs. L'auteur écrit dans sa présentation : “Un proverbe chinois dit : 'une image vaut mille mots'. C'est tout à fait vrai, spécialement en matière de magie...
  • 94 chevaux « vus » par Géricault : huiles, crayons, gouaches, lithographies, lavis, aquarelles. « (…) Nul artiste n’a rendu comme Géricault l’idéal de la perfection chevaline. » déclarait Théophile Gautier. Bibliographie. 2002, 29 x 25 cm., broché 96 pages.
  • L'écologie, à l'instar de bien d'autres domaines, est traversée par un clivage central : à l'écologie dominante s'oppose l'écologie du Sud, comprise comme un ensemble réfractaire à l'hégémonie occidentale capitaliste. À la fois théorique et pratique, cette écologie est avant tout une démarche d'alternatives et de résistance. 'L'écologie vue du Sud' donne une voix à cette parole méconnue à travers un choix d'exemples significatifs et porteurs d'une dimension universelle...
  • La polémique n’est pas toujours bonne conseillère. Mais son piment n’est pas inutile pour donner quelque saveur à ces plats fort peu ragoûtants que l’on confectionne trop souvent dans les insipides arrière-cuisines universitaires. Elle est même parfois fort utile quand elle s’emploie à redynamiser un débat intellectuel languissant ou par trop conformiste. Débat et non critique ad hominem, ainsi que le réclamait Karl Marx lorsqu’il voulait invalider un de ses ennemis...