Newsletter
  • La terre va mal et l'humanité n'est pas en meilleure santé. Ce constat a été fait maintes et maintes fois sans pour autant susciter une prise de conscience suffisante pour bâtir un monde meilleur. Pourtant, nous connaissons les conséquences multiples : manque d’eau potable, pénurie alimentaire, empoisonnement de notre environnement, épuisement de nos richesses naturelles et ainsi de suite. Ce processus d’autodestruction d’une grande partie de l’humanité est-il irrémédiable ? Sûrement pas...
  • L'objectif premier de cet ouvrage est de faire le point sur les rythmes de la lune, dont l'influence est primordiale sur les plantes. Fondée sur une approche simple et documentée de notions telles que l'attraction lunaire, la lumière du soleil, le biotope terrestre..., l'approche originale de Simon Laurence nous invite à prendre davantage en considération les forces naturelles et leur lien aux plantes et aux végétaux...
  • Cet ouvrage nous propose une réflexion sur ce que nous appelons animal. S'interrogeant d'abord sur les rapports qu'entretiennent langage et réalité, et s'appuyant sur de multiples disciplines (l'analyse littéraire, l'anthropologie et l'éthologie), il apporte un éclairage nouveau sur notre rapport au vivant, illustré par de nombreux cas concrets. Florent Kohler s'intéresse à notre attitude face au monde et à la nature, par une approche comparative entre les représentations ancrées en Occident et celles des populations amazoniennes qu'il a longuement fréquentées, pour finalement présenter une vision de l'intérieur d'une société animale...
  • À l'origine, le '' développement durable '' est une formule qui prétend concilier la défense de l'environnement, le développement économique et les problèmes sociaux, en établissant une sorte de cercle vertueux entre ces trois piliers de notre cadre de vie. Elle part évidemment d'un bon sentiment, dans la mesure où elle constitue une tentative d'attitude positive face à la problématique de ces trois préoccupations majeures qui gèrent notre vie...
  • Depuis le milieu du XXe siècle, notre société a subi une trajectoire qui a commencé par ce qu'on a abusivement appelé les Trente Glorieuses, pour se terminer par les Trente Calamiteuses ! L'Occident vacille sur ses certitudes. Dérèglement climatique et crise financière secouent l'écologie et l'économie, sœurs ennemies soumises au défi d'un développement prétendument durable. Ce livre dense réunit une documentation très complète sur les paramètres déterminant le fonctionnement de la biosphère et celui de nos sociétés industrielles et informatisées...
  • Alors que depuis 2005, la République française est dotée d'une Charte de l'environnement intégrée à la Constitution, on ne constate aucune amélioration en matière de protection de la nature ou de la santé publique en France. Dans certains domaines, une régression est même à l’œuvre, comme en témoigne la loi sur le Grenelle de l'environnement. Partant d'une analyse critique des concepts utilisés dans la Charte, l'auteur dévoile l'idéologie néolibérale qui s'y cache, démontrant que celle-ci sape les fondements républicains du droit constitutionnel...
  • La catastrophe de Fukushima a tourné une page d'histoire : l'âge atomique est entré dans une phase finale d'agonie. On découvre aujourd'hui les improvisations, la corruption et l'arbitraire à l'origine de l'aventure nucléaire. De nombreux problèmes restent sans réponse et sont laissés aux générations futures : les déchets et leur traitement, l'arrêt et la déconstruction des centrales. Sans oublier que l'avenir d'une industrie ne peut éternellement se construire sur une croissance indéfinie et puiser dans la dette publique...
  • Croissance, croissance, tel est le mot magique prononcé à satiété pour nous sauver des crises qui n'arrêtent pas de se succéder. Décroissance serait un gros mot à bannir, surtout au moment des élections ! Serait-ce la prétention de l'homme de croire qu'il peut exploiter la planète et ses congénères jusqu'à plus soif et qu'il a créé un modèle qui générera toujours plus de richesse, toujours plus de bonheur ? Pourtant, depuis les thèses de Nicholas Georgescu-Roegen, nous savons que cela n'est pas possible, tandis qu'Ivan Illich et André Gorz nous ont appris qu'un autre schéma de société était possible, qui respecte tout à la fois l'environnement et l'homme...
  • Le monde humain entre dans une phase de bouleversements inédits. L'homme se croit placé au foyer d'une sphère cognitive universelle. Il est temps pour lui de comprendre qu'il n'est qu'au centre de lui-même. Comment l'humanité peut-elle sortir de ce mauvais pas ? Une révolution totale et inéluctable s'approche, que nous l'acceptions ou que nous la subissions. Face à ce constat et l'inutilité du discours des «intellectuels», l'incapacité des politiques et la faillite de l'écologisme, le nécessaire renversement de la pensée générale, ordinaire et érudite, s'impose...
  • La crise économique de 2008, accompagnée d'une série de catastrophes écologiques dont celle spectaculaire de Fukushima, a permis de révéler la profondeur du changement que vit aujourd'hui l'humanité : l'effondrement des illusions progressistes. Avec la prise de conscience collective de la crise écologique et de la dégradation constante du contexte économique et social, l'heure n'est plus aux lendemains qui chantent...
mot de passe oublié ?