Newsletter
  • Est-ce parce qu’elle porte un improbable prénom, celui du « messager des dieux » dans la mythologie grecque ? Hermès Garanger semblait, dès sa naissance, promise à un destin hors du commun. Enfant, elle grandit en France, dans l’un des plus grands centres bouddhistes tibétains d’Europe, fondé par ses parents, et s’épanouit au milieu des moines bouddhistes qui lui enseignent la méditation. À 15 ans et demi, elle fait un choix radical, qui va transformer le reste de son existence : partir en retraite pour une durée de plus de mille jours, selon l’une des traditions bouddhistes...