Fiche détaillée
Précis de bioélectronique selon L. C. Vincent
La bioélectronique fut conçue en 1948 par un ingénieur de génie : Louis Claude Vincent. Grâce à trois paramètres mesurés chacun sur le sang, la salive et l'urine, Vincent considérait que l'on pouvait quantifier l'état de santé et définir par des données physicochimiques objectivables, la notion de « terrain ». Très vite la méthode intéressa des grands noms de la biologie et de la médecine mais n'eut jamais en France le retentissement qu'elle aurait dû avoir. En Allemagne, des industriels y font appel comme référence quant à la qualité de leurs produits (brasseries, fabricants de jus de fruits et de légumes, de cosmétiques…). Ce n'est pas un hasard si la prestigieuse NASA a utilisé cette méthodologie dans le contrôle de l'état de santé des astronautes. Aujourd'hui, la médecine de pointe, en raison de l'importance qu'elle accorde à la formation et au métabolisme des radicaux libres, à la genèse du 'stress oxydatif', exprimé par le rH2 dans les pathologies comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires,... ne fait que confirmer le génie de tous ceux qui ont voué leur vie à faire triompher des concepts justes, mais qui avaient le tort de devancer leur temps. Raphaël Cannenpasse-Riffard, physicien, et Jean-Marie Danze, chimiste et biophysicien, ont rédigé, à partir de la littérature publiée jusqu'ici et sur base des résultats connus, la matière de ce Précis avant tout pratique et didactique. Remplace EAN 9782872110131.
22.00 €
Editeur
Pietteur Marco

Ce label propose au chercheur, au professionnel ou tout simplement au lecteur passionné des textes d'observation (anciens ou nouveaux mais toujours d'actualité) comme instruments concrets de recherches et d'analyses dans l'art supérieur de guérir. Ouvertures, points de vue, approfondissements, lesquels, plus qu'une alternative, se veulent stimulateurs de recherches, de renouveaux et d'expansion de l'art médical.