Fiche détaillée
Delacroix - Chevaux et félins
Il y aurait toute une étude à faire sur Delacroix et les animaux, principalement les chevaux et les fauves, lions, tigres, panthères. Ce qu'il aimait en eux, c'était d'abord d'être eux-mêmes, sans compromission, grâce à la rectitude de leur instinct, d'être tels que la nature les a faits, avec la splendeur de leur robe et la souplesse de leurs mouvements. Il voyait en eux des spécimens remarquables de l'inépuisable imagination créatrice, de la fécondité sans limite de la nature. Un texte capital est la relation que l'artiste fait, dans son Journal, d'une visite au Jardin des Plantes, le mardi 19 janvier 1847. Buffon eut aimé cette page, écrite à quarante-cinq ans, avec un enthousiasme juvénile, le frémissement d'une passion toujours vive. Il donne la raison de sa prédilection : «Combien il est nécessaire de se secouer de temps en temps, de mettre la tête dehors, de chercher à lire dans la Création, qui n'a rien de commun avec nos villes et les ouvrages des hommes ! Certes, cette vue rend meilleur et plus tranquille.»
  • Réf. : 30951
  • EAN : 9782814400245
  • Année : 2011
  • Auteur : Collectif
  • éditeur : Bibliothèque de l'image
  • Disponibilité : Rupture momentanée
  • Périmètre : OE - Arts / Culture / Société
10.00 €
mot de passe oublié ?

Toutes les nouveautés

Toutes les meilleures ventes