Fiche détaillée
5 minutes pour méditer - Zen avec la mort
La mort, cette grande inconnue, que l'on croise parfois sans savoir ce qu'elle est, où elle mène, où elle emporte les gens que nous aimons... Pour certaines personnes, elle est une interrogation quotidienne, mais s'inquiéter de notre mort ne nous conduit-il pas à moins bien vivre notre vie ? Avons-nous raison de nous inquiéter pour quelque chose de certes inéluctable, mais que nous devons apprivoiser ? Car la mort mène à La Vie, et nous avons une vie toute entière pour le comprendre. Dans son nouveau livre de la collection '5 minutes pour méditer', Edith Gauthier nous invite à considérer notre mort, et la mort en général au travers d'un prisme différent de la vision classique, afin de mieux vivre sa réalité, de ne plus la percevoir comme une menace mais comme une inscription dans un grand tout, une métamorphose, un éternel cycle de renaissances et dans une autre réalité que celle enseignée depuis des siècles en Occident, entre religions diverses et superstitions. Ce livret est avant tout un message d'espoir, ne faisant pas voir la fin apparente du corps physique comme un obstacle à la vie, qui elle, est immortelle.
  • Réf. : 61278
  • EAN : 9782850906039
  • Caractéristiques : Méditation Acceptation Deuil Absence
  • Année : 2017
  • Auteur : Edith Gauthier
  • Disponibilité : oui
  • Périmètre : OE - Vie Pratique
6.00 €
Auteur
Edith Gauthier

Edith Gauthier est Maître enseignante, degré « Shihan », de Gendaï-Reiki et praticienne en thérapie énergétique japonaise. Diplômée en Histoire de l’Art, Archéologie, Histoire et Philosophie des Religions, elle étudie les savoirs oubliés de l’Asie, du Tibet et de l’Inde afin de les rendre accessibles et utiles à tous.

Editeur

Successeurs de la maison Niclaus fondée en 1927 et une des plus anciennes maisons d’édition spécialisées en ésotérisme, les éditions Bussière, fidèles à la tradition, publient des ouvrages des maîtres de l’Occultisme tout en s’efforçant, dans la qualité, de découvrir depuis 30 ans de nouveaux talents qui ont eu pour nom Hadès, Antarès et maintenant Corinne Morel, Jean-Didier et surtout Haziel qui s’est avéré être le maître incontestable de l’angéologie.