Fiche détaillée
La vannerie sauvage - Second volume, pour aller plus loin - Livre + DVD
Le livre, ce sont près de 300 pages, bourrées de conseils et d’astuces… De nouveaux modèles de paniers traditionnels, des créations inédites et originales, des portraits de vanniers, de nouvelles techniques simples et à la portée de tous (travail des écorces, tresses de paille, rempaillage des chaises, teintures des fibres, etc.), l’art de fabriquer ses propres outils, la présentation de 10 nouveaux matériaux. Le DVD : 2 heures de vidéo pour bien comprendre les gestes essentiels. Voilà le riche contenu de ce second et nouveau volume consacré à la vannerie sauvage. Pas besoin d’être vannier pour apprécier, pas besoin d’être initié non plus, cet ouvrage s’adresse à tous les publics, du débutant curieux au professionnel à la recherche d’inspirations nouvelles… Chacun trouvera dans ces pages les clés qu’il recherche pour devenir un vrai créateur de vanneries sauvages.
  • Réf. : 56074
  • EAN : 9782359810189
  • Durée : 155:00
  • Année : 2011
  • Auteur : Bernard Bertrand
  • éditeur : Terran Editions
  • Disponibilité : oui
  • Périmètre : OE - Vie Pratique
48.00 €
Auteur
Bernard Bertrand

Fils d’agriculteur redevenu paysan… Ce n’est pas une boutade ! En s’installant dans les Pyrénées avec Annie-Jeanne en 1977, sur une exploitation de polyculture élevage, le couple tourne résolument le dos à l’agriculture conventionnelle. Sans en avoir conscience alors, l’acte d’installation est politique : l’avenir de l’agriculture est familial et biologique, mais peu osent y croire ! Quelques années plutôt, rebelle en lycée agricole (Saintes), Bernard dénonçait déjà les dérives d’un système agricole et d’une profession qui détruisait la terre, son outil de travail… « Il est des fois où l’on aimerait avoir tort, mais 35 ans plus tard, le bilan est là » !Aujourd’hui, après une longue réflexion sur son métier et les enjeux actuels, Bernard dénonce ce qui restera comme « l’une des plus grandes mystifications de l’histoire », l’agriculture industrielle, présenté par de plus en plus d’agronomes comme une agriculture mortuaire. Cela n’empêche pas l’optimisme, on ne se refait pas. L’écrivain-paysan poursuit son combat pour une agriculture biologique et familiale novatrice, productive de biens et de liens sociaux, une agriculture qui redonne son indépendance au paysan. Il répond ainsi à ceux qui voudraient l’enfermer dans une image passéiste absurde…