Fiche détaillée
Ma correspondante du Lugubristan
« L'éducation, l'école, les mots sont les meilleurs alliés de la paix et de la liberté ». Ainsi parle Rimsasha dans ce roman, hommage à Malala, Prix Nobel de la Paix 2014, qui a failli perdre la vie en prônant éducation et liberté pour tous. Malala a compris très tôt que les meilleurs arguments ne se trouvaient pas dans la violence mais dans les mots et les crayons. Dans les pages de son journal intime, Jade échange par internet avec sa correspondante du Lugubristan. Elle prend alors conscience de la futilité des préoccupations de sa génération. Elle essaie de faire comprendre à ses amis leur chance de vivre dans un pays où « apprendre » est un droit fondamental. Elle se heurte à une incompréhension presque totale car la recherche du bonheur en Occident signifie maintenant satisfaire des besoins matériels plus souvent superflus qu'essentiels.
18.00 €
Auteur
Anne Poiré & Anick Lilienthal

Ce qui me caractérise, c’est avant tout la couleur : je porte du vert, du rouge, du jaune, des lunettes arc-en-ciel et même des boucles rousses. Je m’émerveille et me passionne pour les livres. J’adore aussi raconter des histoires en pensant à mes lecteurs. Je réussis même à me faire pleurer ! Mon principal défaut s’appelle la susceptibilité, mais j’oublie vite. Heureusement ; quoique, parfois, je mets longtemps à digérer... Enfin, je n’aimerais pas être quelqu’un d’autre, mais si je devais me transformer, ce serait en la mer, une mer avec de très hautes vagues. J’ai toujours été engagée. à neuf ans, je bataillais, sur les conseils de mon instituteur, contre la construction d’une centrale nucléaire. Au collège, en découvrant l’espagnol, j’ai appris à mépriser les dictateurs. Puis je me suis prise de passion pour Victor Hugo, et son fabuleux Le Dernier jour d’un condamné. Quant à défendre les femmes, fille de mai 68, j’ai appris l’égalité, à l’école, dans ma famille, où nous étions quatre filles et trois garçons. Anick n’a jamais aimé s’ennuyer sur les bancs de l’école. Ce qui se passait derrière la fenêtre lui a toujours semblé bien plus intéressant. Ainsi, c’est à l’école de la vie qu’elle a fait ses classes. Sa passion pour la peinture est arrivée assez tard, alors qu’elle avait allègrement dans les vingt ans. Après plusieurs expériences d’atelier, de concours et d’expositions, elle a créé avec Damien « le Moule à gaufres », une maison d’édition consacrée à la BD sans pour autant dédaigner illustrer des ouvrages pour les copines.

Editeur
Verger des Hespérides

Le Verger des Hespérides est une jeune maison d'édition qui souhaite dédier ses textes à tous ceux qui sont restés des adolescents dans l'âme, à la recherche d'une littérature qui sait prendre son temps. Nous souhaitons que chacun, quel que soit son âge, puisse prendre plaisir à découvrir nos ouvrages, quelle que soit la collection.

mot de passe oublié ?

Du même éditeur

Toutes les meilleures ventes